Les bonnes questions, un puissant outil d’accompagnement

Être coach, c’est pratiquer l’art du questionnement. La démarche du questionnement est également utilisée dans le cadre du management, de l’accompagnement RH et, bien sûr, de la pédagogie. Pour chaque situation, il existe une question puissante qui amènera le client, le collaborateur, le candidat, le participant, à reconsidérer sa problématique sous un angle nouveau pour lui. Mais où trouver les bonnes questions à poser ?

L’accompagnement est un chemin vers l’autonomie. Il n’est pas question pour le coach, le manager, le thérapeute, le formateur, d’apporter au client des réponses, mais de l’aider à les trouver lui-même.

La plupart du temps, le client est un expert sur sa propre problématique. Mais s’il ne s’en est pas sorti seul, c’est qu’il existe un angle mort, une œillère qui l’empêche de voir la solution ou la piste qui y mène. En le guidant habilement, notamment par des questions, vous l’amenez à considérer les choses sous un autre angle, à sortir d’une ornière de pensée, à utiliser un autre prisme. Recul salutaire qui lui permet d’orienter sa réflexion, de clarifier son besoin, d’envisager des ressources pour le combler, de lever d’éventuels freins, de se réinventer ? C’est ainsi qu’il trouve ses propres solutions.

Où trouver les bonnes questions à poser ?

En tant que formatrice et consultante, j’ai conçu le jeu Bonnes Questions pour offrir aux professionnels comme moi un panel de questions puissantes afin d’aider les personnes qu’ils accompagnent. Bien sûr, ne les posez pas toutes en même temps et n’apportez pas vous-mêmes de réponse ! En poser une à la fois sera déjà riche d’enseignements et de solutions. L’écoute attentive et active, l’absence de jugement, le feedback, la reformulation, la synthèse feront le reste.

Si le coaching privilégie les questions ouvertes où les réponses peuvent être différentes et subjectives, le formateur ou l’acteur RH peut avoir recours également à des questions fermées qui appellent une réponse précise et subjective.

Voici des exemples de situations et, pour les accompagner, des typologies de questions puisées dans le jeu Bonnes Questions.

Quel type de bonnes questions pour quelle situation ?

Faire un bilan de l’état actuel

Où en est la personne à l’instant T ? Comment se sent-elle, quel bilan fait-elle de sa situation ? Quelques exemples de questions puissantes puisées dans le jeu Bonnes Questions. Elles l’aideront à mieux cerner son besoin, formuler ses attentes, à revisiter ce qui fonctionne bien ou s’interroger sur ce qui ne fonctionne pas bien.

  • En ce moment, qu’est-ce que la vie me demande de reconsidérer ?
  • De quoi mon corps a-t-il besoin en ce moment, que me dit-il ?
  • Si j’écoute ma petite voix, que me dit-elle ?
  • Qu’est-ce qui me cause le plus de frustration dans ma vie pro ou perso actuellement ?
  • Qu’est-ce que je trouve passionnant / excitant dans ma vie en ce moment ?
  • Y a-t-il un vide dans ma vie ?

Se projeter vers un état désiré, définir un objectif

Dans une situation où l’horizon parait bouché, dans les cas de découragement, de perte de sens et de discernement, de manque d’alignement, choisissez des questions qui les aident à visualiser un objectif. La projection, le rêve, l’intention affirmée ouvre les possibles, génère de l’espoir, apporte de la clarté sur l’objectif, donne vie à la solution. Quelques exemples extraits de Bonnes Questions :

  • Quel est mon plus grand rêve ? Si je le vivais, comment est-ce que je me sentirais ?
  • Puis-je trouver une ou plusieurs solutions qui me procurent les mêmes bénéfices, mais sans les inconvénients ?
  • Comment je me sens quand la situation est résolue ? Comment se sent l’autre quand la situation est résolue ?
  • Si j’avais une baguette magique, quels vœux aimerais-je exaucer ?
  • Si je me réveillais avec un super pouvoir, ce serait quoi ?

En s’aidant d’images projectives, la personne peut mieux décrire son état désiré. Soul Games vous propose les jeux de photolangage STAIRWAYS sur la thématique de l’élévation et le photolangage MOOVE sur la thématique du mouvement.

Prendre conscience de ses forces, ses ressources

Un bilan Forces / Frein est toujours bienvenu. Les forces pour réaliser ses ressources et s’appuyer dessus alors que l’on pourrait se sentir démuni, impuissant. Les freins quant à eux sont d’excellents vecteurs de créativité, car les contourner va demander un effort de sortie du cadre. Vous trouverez dans le jeu Bonnes Questions, des questions telles que :

  • Quelles nouvelles opportunités s’offrent à moi en ce moment ?
  • Qu’est-ce qui me motive, m’inspire, m’élève ? Comment m’en servir pour améliorer la situation ?
  • Les meilleurs moments de ma vie : quelles composantes pour cette alchimie réussie ?
  • Mes plus grands succès :  quels talents ai-je mis en action pour réussir ?
  • Qui peut m’aider, quelles personnes ressources pour ce projet ?

Les forces revisitées, les freins une fois résolus, on peut alors s’engager dans un plan d’action…

Passer à l’action, orchestrer les priorités

Si la personne a du mal à passer à l’action, se sent devant une montagne infranchissable, ne sait pas par où commencer, vous pouvez l’aider par des questions telles que :

  • Je sais ce que je veux faire et pourtant je ne le fais pas. Pourquoi ?
  • Quelle est la première petite chose que je peux faire pour améliorer la situation, atteindre cet objectif ? Et la deuxième ?
  • Que vais-je faire dans les 12 prochains mois pour faire exister ce projet ? Comment vais-je le saboter ?
  • Si j’étais sûr.e de ne pas échouer, que ferais-je pour me lancer ?

Et l’autre dans tout ça ?

La vie n’est faite que de relations et d’interactions. Et même si beaucoup de nos problèmes sont relationnels, on ne peut pas se contenter de penser que « l’enfer c’est les autres ». Avec de telles questions, vous pourrez les aider à se dissocier :

  • Dans cette situation, si je mets les lunettes de l’autre, comment je vois la situation ?
  • Si je me mets à la place de l’autre, qu’est-ce que je ressens ?
  • Selon mon manager, mon mentor, mes parents etc., que devrais-je être capable de faire de nouveau, de mieux ou de différent ?
  • Si j’étais quelqu’un d’autre que moi, quels conseils est-ce que je me donnerais ?
  • La situation semble un échec ? Qu’ai-je appris sur moi ? Sur les autres ?

Jeu Bonnes QuestionsToutes ces questions sont extraites du jeu BONNES QUESTIONS, 52 façons de se remettre en question, en coaching, en auto-coaching, en situation de management, d’entretien RH, de formation.

Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.